L’ésotérisme shi’ite – ses racines et ses prolongements

Les articles de ce recueil, écrits par des chercheurs confirmés, sont divisés en trois grandes parties recouvrant un très large arc chronologique : la « préhistoire » de ces doctrines avant l’islam, le shi’isme ésotérique proprement dit à l’époque ancienne, les prolongements de celui-ci dans Ie soufisme, les sciences occultes ou encore la philosophie, aussi bien shi’ites que non-shi’ites.

Acheter

 

Informations sur le livre

Titre du livreL'ésotérisme shi'ite - ses racines et ses prolongements
Date de publication du livre2016
Nombre de pages878
Code libislam.frL0800
Date de publication de la page12-2019
Auteur :
Éditeur :

Information sur l'auteur :

Mohammad Ali Amir-Moezzi

Mohammad Ali Amir-Moezzi, né à Téhéran le 26 janvier 1956, est un islamologue français, spécialiste du shi'isme. Il est diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales et docteur d'État en islamologie de l'École pratique des hautes études et de l'université Paris III. Il occupe, à l'École pratique des hautes études, la chaire de l'islamologie classique, jadis détenue par Louis Massignon, Henry Corbin et Daniel Gimaret. Sa direction d'études intitulée « Exégèse et théologie de l’islam shi’ite » est la seule consacrée au shi'isme dans le monde académique occidental.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammad_Ali_Amir-Moezzi

Information sur l'éditeur :

Brepols

Description à venir.
Bientôt.

Description

L’Esotérisme shi’ite a pour centre de gravité, à part la notion de secret, le couple zahir/batin. Cette dialectique de l’apparent et du caché, héritée de l’Antiquité tardive, se trouve à la base des principales doctrines du shi’isme ésotérique : vision dualiste du monde, doctrines émanationnistes, opposition entre les gens de la connaissance et ceux de l’ignorance, nature salvatrice de la connaissance et du Guide qui la détient, double niveau des Ecritures, nécessité de l’herméneutique, savoirs et pratiques initiatiques… Il est vrai que la terre natale du shi’isme a été l’Irak, province centrale de l’empire perse des Sassanides avant l’islam. Cette région et ses principales villes ont été le siège de nombreuses traditions intellectuelles et spirituelles tardo-antiques : divers mouvements juifs, chrétiens, judéo-chrétiens, mazdéens, manichéens, néoplatoniciens, gnostiques… Traditions qui continuèrent à vivre plusieurs siècles après l’avènement de la religion arabe. Les articles de ce recueil, écrits par des chercheurs confirmés, sont divisés en trois grandes parties recouvrant un très large arc chronologique : la « préhistoire » de ces doctrines avant l’islam, le shi’isme ésotérique proprement dit à l’époque ancienne, les prolongements de celui-ci dans Ie soufisme, les sciences occultes ou encore la philosophie, aussi bien shi’ites que non-shi’ites.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’ésotérisme shi’ite – ses racines et ses prolongements”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *