Correspondances (Albouraq)

Ces pages n’ont pas été écrites sur le moment, et leurs idées ne sont pas récentes. Elles se sont plutôt organisées tout au long d’un quart de siècle, et ont failli être dévoilées avant ce jour, n’eût été les catastrophes successives qui ont empêché leur publication. J’ai alors patienté, et pris le temps de rassembler ce qui était épars, et d’achever ce qui manquait, car si les événements ont ajourné leur publication, ils ont aussi modifié leur état.

Éditeur Acheter

 

Informations sur le livre

Titre du livreCorrespondances (Albouraq)
TraducteurRaghida Ousseiran
Date de publication du livre2007
Nombre de pages344
Code libislam.frL0021
Date de publication de la page04-2018
Authors:,
Éditeur :

Information sur l'auteur :

Salim Al-Bishri

Cheikh Salîm al-Bishrî al-Mâlikî, un érudit sunnite, était le chef d'al-Azhar en Egypte pour deux mandats.

Sharaf Al-Dine Al-Amili

Sharaf Al-Dine Al-Amili est né en 1872 à Kadhimiya dans l’ Empire ottoman ( Irak actuel), il s’est rendu dans le Liban et est retourné en Irak à 17 ans pour y étudier, où il est resté quinze ans jusqu’à ce qu’il devienne mujtahid ( raisonnement indépendant en matière juridique) à l'âge de 32 ans. 

Il est ensuite retourné chez lui à Jabal Amil et s’est installé dans la ville de Sur où il a rapidement été connu dans la région. Plus tard, la plus haute autorité religieuse au Liban, Sayyid 'Ali al-Amin , l’autorisa ( arabe : Ijazah ) à émettre des fatawas (décisions juridiques).

Information sur l'éditeur :

Albouraq

Les Éditions Albouraq, parfois orthographié al-Bouraq ou Al Bouraq, sont une maison d'édition française fondée par Mohamad Mansour en 1996, filiale française de l'éditeur libanais Dar Albouraq .musulmane.

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ditions_AlBouraq

Description

Ces pages n’ont pas été écrites sur le moment, et leurs idées ne sont pas récentes. Elles se sont plutôt organisées tout au long d’un quart de siècle, et ont failli être dévoilées avant ce jour, n’eût été les catastrophes successives qui ont empêché leur publication. J’ai alors patienté, et pris le temps de rassembler ce qui était épars, et d’achever ce qui manquait, car si les événements ont ajourné leur publication, ils ont aussi modifié leur état.

L’idée du livre avait largement précédé la correspondance, scintillant dans mon cœur dès ma plus tendre enfance, comme l’éclair au milieu des nuages, et bouillonnant de fébrilité dans mon esprit. Je cherchais le moyen de mettre fin aux querelles entre musulmans, et de ؛ver le voile qui recouvre leurs vues, afin qu’ils puissent, enfin, considérer sérieusement la vie, revenir au fondement religieux qui leur est imposé, et se diriger tous ensemble, accrochés à la corde de Dieu, sous la bannière du Vrai, vers la science et l’action, en frères bienveillants les uns avec les autres.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Correspondances (Albouraq)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *