Correspondances (Centre Mondial d’Ahl ul-bayt)

Ce livre est un dialogue entre deux éminents et distingués savants, entreCheikh Salîm Al-Bishrî,
malékite, autrefois cheikhd’AI-Azhar, et Allâma AlSayed Abdel Hussein Sharafeddine, l’un des grands savants Imamites duodécimains du Liban.

Dans un souci commun de combattre le confessionnalisme méprisable, de clarifier les questions obscures, source de bien de séditions et d’ambiguïtés, et notamment entre les principales
écoles de l’Islam, le Shi’îsme et le Sunnisme, et en vue de favoriser l’unité du monde musulman, les deux
savants éminents ont décidé d’entamer un dialogue franc et ouvert.

Acheter Éditeur

 

Informations sur le livre

Titre du livreCorrespondances (Centre Mondial d'Ahl ul-bayt)
Date de publication du livre1993
Nombre de pages152
Code libislam.frL0197
Date de publication de la page05-2018
Authors:,
Éditeur :

Information sur l'auteur :

Salim Al-Bishri

Cheikh Salîm al-Bishrî al-Mâlikî, un érudit sunnite, était le chef d'al-Azhar en Egypte pour deux mandats.

Sharaf Al-Dine Al-Amili

Sharaf Al-Dine Al-Amili est né en 1872 à Kadhimiya dans l’ Empire ottoman ( Irak actuel), il s’est rendu dans le Liban et est retourné en Irak à 17 ans pour y étudier, où il est resté quinze ans jusqu’à ce qu’il devienne mujtahid ( raisonnement indépendant en matière juridique) à l'âge de 32 ans. 

Il est ensuite retourné chez lui à Jabal Amil et s’est installé dans la ville de Sur où il a rapidement été connu dans la région. Plus tard, la plus haute autorité religieuse au Liban, Sayyid 'Ali al-Amin , l’autorisa ( arabe : Ijazah ) à émettre des fatawas (décisions juridiques).

Information sur l'éditeur :

Centre mondial d'Ahl ul-bayt

Centre Mondial d'Ahl-ul-bayt est une maison de publication à Qom (Iran).

Description

Ce livre est un dialogue entre deux éminents et distingués savants, entreCheikh Salîm Al-Bishrî,
malékite, autrefois cheikhd’AI-Azhar, et Allâma AlSayed Abdel Hussein Sharafeddine, l’un des grands savants Imamites duodécimains du Liban.

Dans un souci commun de combattre le confessionnalisme méprisable, de clarifier les questions obscures, source de bien de séditions et d’ambiguïtés, et notamment entre les principales
écoles de l’Islam, le Shi’îsme et le Sunnisme, et en vue de favoriser l’unité du monde musulman, les deux
savants éminents ont décidé d’entamer un dialogue franc et ouvert.

Ce dialogue a pris la forme de questions formulées par lecheikh Al-Bishrî auxquelles répond Sayed Sharafeddine. C’est ainsi que se déroula, entre le 6 dhil Qi’da 1329 (29 octobre 1911) et le 2 Jamâdi Al-Awwal1330 (avril 1912)ce dialogue passionnant et profond entre les deux hommes, tout au long de ces 112 correspondances. Cette correspondance forme la matière de ce livre qui représente un trésor scientifique inestimable dans la pensée islamique.

« Correspondances ». La première édition fut assurée par Al-‘lrfân, à Saïda en 1355 (1936). Réédité des dizaines de fois et traduit en anglais, urdu et perse, ce livre devint rapidement une référence incontournable pour connaître les principes de l’école des Ahlul-Bait, celle des Shi’îtes duodécimains. Il est également précieux dans le domaine des livres biographiques
(kutub al-rijâl) et reste un ouvrage inestimable dans les domaines de la langue et de la littérature arabes.
En considération de son importance scientifique, nous avons aujourd’hui l’honneur de proposer au
lecteur la traduction en langue française de cette œuvre imposante. Nous avons utilisé l’édition non
datée (des années 70) de l’Assemblée Mondiale pour Ahlul-Bait (The Ahl Ul Bait World Assembly) dont le
siège se trouve dans la république islamique d’Iran. Les notes numérotées et l’annexe ont été préparées par Cheikh Hussein Al-Râdî.

 

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Correspondances (Centre Mondial d’Ahl ul-bayt)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *